1 Flamand sur 5 avale des somnifères


C'est ainsi que le titre alarmant d'un article paru récemment dans le journal HLN lisait. Une étude de Partena Ziekenfonds a montré que la moitié de la population flamande dort mal et qu'une personne sur dix souffre même de troubles chroniques du sommeil. Beaucoup d'entre eux, 1 sur 5, prennent une " pilule ". Le document donne la parole à un certain nombre d'experts du sommeil qui mettent en garde contre cette tendance. Bon nombre de ces drogues créent une dépendance et peuvent même être contre-productives parce qu'elles perturbent le sommeil naturel.

La neurologue et spécialiste du sommeil Inge Declercq (UZA) dit : "Un somnifère ne fait qu'assommer davantage votre cerveau la nuit, mais être trop éveillé la nuit ne résout pas le problème et ne cause que plus de problèmes. Avec un somnifère, vous avez l'impression de mieux dormir, mais cela ne vous donne pas un sommeil plus réparateur."

002.jpgDans mon livre'Stop Stress', j'accorde beaucoup d'attention à ce sujet. L'insomnie chronique ou régulière est également un signal d'alarme en cas de stress. La quantité de sommeil dont vous avez besoin peut varier individuellement. Pour savoir combien d'heures il vous faut pour maintenir votre vitalité, il vous suffit de répondre à la question suivante.  Êtes-vous vraiment en forme et reposé lorsque vous vous levez le matin? C'est le critère. Rappelez-vous que ce n'est pas seulement la durée du sommeil qui compte, mais aussi la façon dont vous dormez.

 

Comment pouvez-vous améliorer votre sommeil ?
- Ne mange pas trop tard. Certainement pas de viande, de poisson ou de fromage après 19 heures.
- Ne permettez pas une activité cérébrale intense juste avant l'heure du coucher.
- Arrêtez de regarder la télévision pendant un moment avant de vous endormir.
- Laissez le café et le thé anglais (thé noir) en dehors du menu pendant un certain temps, et certainement après 18 heures.
- Une marche rapide le soir est apaisante. Veillez à bien respirer ou, comme le dit Alfred Vogel : " réservoir d'oxygène ".


Vogel disait toujours que les heures de sommeil avant minuit comptent double. De nouvelles perspectives montrent clairement que ce n'est pas vrai. Ce qui semble important, c'est que vous vous leviez toujours le même temps et que vous vous endormiez quand vous êtes fatigué (quand votre sommeil vous'appelle' au lit...). Cela vous assurera que votre biorythmie continue à fonctionner correctement.

N'utilisez de préférence pas de somnifères synthétiques. En fait, ils forcent le processus naturel du sommeil. Soyez prudent lorsque vous manipulez ce précieux mécanisme réparateur du corps. Dormir bien est absolument nécessaire pour la santé vitale. Préférez les produits naturels, par exemple à base de Mélissa ou de Valeriana officinalis. Ces produits ont un effet physiologique et non suppressif. Vous trouverez plus d'informations à ce sujet au chapitre 10 du livre'Stop Stress'.