Une flore intestinale saine, un cerveau sain ?

Les bactéries intestinales affectent-elles le cerveau ? Les recherches indiquent cette influence. Apparemment, c'est le cas du TDAH et de la maladie d'Alzheimer. Dans ce cas, il y a une raison de plus de prêter attention à la nutrition dans le TDAH et à la prévention de la maladie d'Alzheimer. Il vaut la peine d'y jeter un coup d'œil. 

https://www.nemokennislink.nl/publicaties/hersenziekten-behandelen-met-darmbacterien/

en néerlandais mais les sources en anglais:

Sources:

  • Eamonn M. M. Quigley, Microbiota-brain-gut axis and neurodegenerative diseases, Current Neurology and Neuroscience Reports. Online op 17 oktober 2017. doi: 10.1007/s11910-017-0802-6
  • Nicholas M. Vogt e.a., Gut microbiome alterations in Alzheimer’s disease, Scientific Reports. Online op 19 oktober 2017. doi:10.1038/s41598-017-13601-y
  • Francesca Pistollato e.a, Role of gut microbiota and nutrients in amyloid formation and pathogenesis of Alzheimer disease, Nutrition Reviews. Online op 1 oktober 2016. doi: 10.1093/nutrit/nuw023
  • Esther Aarts e.a. Gut microbiome in ADHD and its relation to neural reward anticipation, PLoS ONE. Online op 1 september 2017. doi:10.1371/journal.pone.0183509
  • Elisabeth Svensson e.a. Vagotomy and subsequent risk of Parkinson’s disease, Annals of Neurology. Online op 29 mei 2015. doi.org/10.1002/ana.24448

 

Relation entre la flore intestinale et le tissu conjonctif ?


Des études montrent que la flore intestinale affecte également la fibromyalgie.

https://www.medscape.com/viewarticle/915403?src=soc


Si ces résultats sont confirmés, cela donne une indication supplémentaire que les intestins, et plus particulièrement la flore intestinale, jouent un rôle très important en bonne santé. On peut aussi dire qu'il faut être prudent avec l'utilisation d'antibiotiques, qui peuvent bien sûr aussi modifier la flore intestinale.